Oie


Les Oies du Martinaa

Nous acceuillons au Domaine 3 races d’oies : L’oie de Bavent, l’Oie de Guinée et l’Oie de Toulouse… Découvrez tous ces jolis oiseaux

Les Oies de Toulouse 

Comme son nom l’indique, cette race est originaire du sud-ouest de la France, mais pour être honnête il faut dire qu’elle a été façonnée dans sa forme actuelle par les éleveurs anglais.

C’est un oiseau de taille énorme, à la carrure épaisse et massive, à l’attitude fière.
Le jars pèse de 9 à 10 kg et l’oie de 8 à 9 kg. Les oeufs à couver doivent peser 160 g minimum.
Oie sans bavette à la silhouette élégante, aux taille et forme plus fines que le type à bavette (Jars : 8 à10 kg ; oie : 6 à 8 kg). Le volume n’exclut ni la sveltesse des formes ni l’agilité dans la démarche. Son plumage est abondant, serré, mais moins épais sur le croupion et les cuisses que sur le dos et la poitrine.

L’oie de Toulouse est, sans contestation possible, l’oie française la plus connue à l’étranger, mais c’est principalement sa variété  » à bavette  » qui est sélectionnée. Celle-ci est aussi dénommée oie de Toulouse type industriel tandis que la variété  » sans bavette  » est appelée type agricole.
C’est cette oie qui est utilisée le plus souvent pour la fabrication du Foie gras d’oie.


-->

 Les Oies de Guinée 

Cette jolie oie brune à bosse est très mal nommée puisqu’elle provient non pas de Guinée en Afrique mais bien d’Asie et plus particulièrement de Sibérie.  Elle descend de l’oie cygnoïde au nord de la Mongolie. Elle a été introduite dans les élevages européens au 18ème siècle.  Son nom vient d’une erreur de certains éleveurs qui pensaient qu’elle venait d’Afrique.

La variété blanche se nomme Oie de Siam.
Ses œufs pèsent 120g. Elle a une taille moyenne et pèse entre 5 et 7 kg.
Le cri de l’oie de Guinée est plus  strident et fréquent que les autres oies. Elle se met à crier dés qu’elle voit ou entend quelque chose …elle remplace parfois les chiens de garde. Les oies de Guinée ne volent même si cela arrive exceptionnellement.


-->

Les Oies de Bavent 

Cette race est originaire de la ville de Bavent (prés de Caen) en basse Normandie. La différence entre l’oie Normande et l’oie de Bavent est la présence d’une bosse bien prononcée sur le haut de son crâne. Menacée encore de disparition, elle est beaucoup plus rare dans les élevages que sa cousine Normande.

D’allure élégante, autosexable dès la naissance, l’oie de Bavent peuplait notre région depuis des temps immémoriaux.  Palmipède, au corps massif, au bec fort, court et haut à la base, aux yeux d’un bleu profond bordés d’un liseré orangé, elle est aisément identifiable à la fois par sa taille relativement petite, sa poitrine large et développée, sa tête mouchetée, la couleur prononcée de ses tarses et son plumage blanc mêlé de gris au niveau des ailes et du dos qui tranche avec celui du jar d’un blanc immaculé.
Animal herbivore se nourrissant accessoirement de céréales, voire de pommes, l’oie de Bavent affectionne tout particulièrement la vie en plein air et les grands espaces herbagers.
Race en perte de vitesse, à la limite de l’extinction, dans la seconde partie du siècle dernier, au même titre que l’oie Normande, l’oie aux yeux bleus a, peu à peu, au cours de ces dernières années, recolonisé les prairies qui l’avaient vue naître.  L’oie de Bavent est  plus petite et bien moins grasse que ses cousines Toulousaines et Alsaciennes ( son poids oscille entre 3 à 4 kilos contre 4 à 5 kilogrammes pour le jar)


Chaque année nous avons des naissances et oisons peuvent être réservés à l'avance ... Vous pouvez aussi choisir de venir découvrir ses animaux en passant un weekend ou des vacances dans nos gîtes au coeur des parcs animaliers du Domaine du Martinaa 
Contactez nous au 02 31 32 24 80 ou mail@martinaa.fr


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...